Cake à la banane ou banana bread

Cake à la banane ou banana bread

cake à la banane - mijote et papote
banana bread - mijote et papote

Aller, je le dis: banana bread!!!! Dit comme cela, ça en jette pas mal ! Hein ? 

En réalité, il s’agit simplement d’un bon vieux cake à la banane.

Et oui, on achète des bananes et bien souvent, une ou deux restent dans le compotier à fruits… Elles noircissent et là, les mini-pouce te disent: »haaaa, elles sont plus bonnes, c’est deg…. Bippppp » avec une mine exprimant limite le dégoût. Et toi, tu as envie de leur expliquer qu’au contraire, c’est là qu’elles sont les meilleures !!!!!!!!!!!!

Mais tu laisses vite tomber et file faire ton cake car tu sais que Mister F lui va adorer !!!

Trêve de plaisanterie, c’est une très bonne manière de ne rien jeter et d’utiliser vos bananes trop mûres et en plus il est trop bon !!!! 

Préparation: 10 min

Cuisson: 45 min four 185 °

  • 3 bananes bien mûres
  • 160 ml de lait
  • 200g de farine
  • 70 g de sucre cassonade
  • 1/2 sachet de levure
  • 1 pincée de sel
  • 100 g d’amande en poudre
  • 100g de pépites de chocolat
  • chocolat noir et noisettes pour la décoration

Préchauffer le four à 185°.

Ecraser en purée 2 des 3 bananes dans un saladier, puis ajouter le lait. Mélanger.

Dans un autre récipient, mélanger la farine, l’amande en poudre, le sucre cassonade, la levure, le sel et 90 g de pépites de chocolat. 

Mélanger les 2 préparations. 

Beurrer un moule à cake, le fariner et y verser la préparation.

Prendre la dernière banane et la couper dans le sens de la longueur. Disposer ces 2 longueurs sur le dessus du cake et parsemer les 10 g restant de pépites de chocolat.

Cuire 45 minutes. Vérifier la cuisson en plantant la pointe du couteau: elle doit ressortir sèche, sinon poursuivre la cuisson.

Laisser refroidir et décorer de chocolat fondu et de noisettes. 

Bonne dégustation. 

cake banane - mijote et papote
cake a la banane - mijote et papote
Compote de pommes en bocal

Compote de pommes en bocal

compote pommes bocal- mijote et papote

Voilà, les pommes ont été ramassées, bien rangées dans les cageots. Il n’y a rien de meilleur que de croquer dans une belle pomme bien juteuse.

Cette année, ce n’est malheureusement pas une année fructueuse, faute au gel certainement. Mais on peut profiter tout de même de quelques beaux fruits.

Aujourd’hui je vous propose une recette très simple, à la portée de tous: la compote de pomme.

J’ai l’habitude d’en préparer régulièrement en mélangeant les fruits (pomme-poire), (pomme-pêches), (poire-rhubarbe), (pomme-coing). Je mets en pots et je peux ainsi garder cette compote 2 à 3 mois sans stérilisation.

C’est vraiment très facile et si le temps vous manque, la cuisson à la cocotte-minute sera un gagne temps bien précieux.

Allez je vous explique tout ça!!

compote de pommes - mijote et papote

Pour les ingrédients c’est par là:

Préparation: 20 min

Cuisson: 10 minutes à la cocotte-minute

  • 10 belles pommes + autres fruits selon vos envies
  • 1 cuillère à soupe de sucre de canne (voir plus, selon l’acidité de vos pommes)
  • 1 petit verre d’eau
  • 2 pincées de cannelle en poudre

Éplucher les pommes, retirer les pépins et les coeurs, puis couper en morceaux.

(vous pouvez ajouter d’autres fruits: cette fois-ci, j’ai rajouté des pêches d’automne)

Disposer les fruits dans la cocotte minute puis rajouter le sucre, l’eau et la cannelle.

Cuire jusqu’à ce que la soupape tourne.

Continuer la cuisson 10 minutes à feu doux.

Mixer le tout.

Prendre des pots à confiture, au préalable ébouillantés et séchés. Remplir de compote bien chaude (c’est important pour la conservation). Visser le couvercle à fond et retourner immédiatement.

Et voilà, rien de plus simple.

Vous obtiendrez des compotes que vous pouvez consommer 2 à 3 mois sans être obligé de passer par la stérilisation.

Allez, à vos pluches!!!

 

compote pommes en bocal - mijote et papote
compote de pommes en bocal - mijote et papote
Mini-cake pomme-raisin-rhum

Mini-cake pomme-raisin-rhum

Mini-cake pomme-raisins-rhum -mijote et papote

Dans la famille automne, je voudrais la POMME!

C’est vraiment la saison, alors on en profite! Et pourquoi ne pas se faire plaisir en confectionnant de jolis petits cakes individuels.

Cela fait des années que je fais cette recette et je vous dirai que je ne sais plus d’où je la tiens … Je sais juste qu’à l’origine, il n’y avait que de la pomme.

Alors pour ajouter une note gourmande, j’avais décidé de mettre des raisins.

Mais pas des raisins seuls, bien entendu. Des raisins trempés dans du rhum ambré!

Mais quel délice, quel accord, j’adore!!!!

mini cake pomme-raisin rhum -mijote et papote

Les ingrédients:

Préparation: 20 min pour 6 personnes

Cuisson: 20 min à 180 °

  • 180 g de farine
  • 1/2 paquet de levure
  • 3 œufs
  • 170 g de sucre
  • 150 g de beurre fondu
  • 2 pommes
  • 2 poignées de raisins secs
  • Rhum  ambré

 

Disposer les raisins secs dans un bol, ajouter un petit verre à cognac de rhum et un peu d’eau chaude afin que les raisins soient recouverts (laisser macérer au moins 15 minutes).

Dans un saladier, fouetter les oeufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse et devienne mousseux.

Faire fondre le beurre et laisser refroidir.

Ajouter au mélange oeufs-sucre la farine tamisée, la levure, le beurre fondu.

Egoutter les raisins. Eplucher les pommes, ôter les coeurs et les pépins et couper en morceaux.

Ajouter les raisins et les pommes à la pâte, mélanger.

Verser dans des petits moules silicone ou des petites caissettes en papier.

Cuire au four 20 minutes environ à 180, 185°. Piquer afin de s’assurer que les mini-cake soient cuits à coeur. La lame doit ressortir sèche, sinon poursuivre la cuisson.

Et bien voilà un fabuleux dessert, ou un merveilleux petit goûter pour les grands!!tongue-out

mini cake pommes raisin rhum - mijote et papote
Gâteau de châtaignes

Gâteau de châtaignes

châtaignes en gâteau- mijote et papote

C’est l’automne, et il est une recette incontournable: celle du  « gâteau de châtaignes ».

Alors, vite, vite, on chausse ses bottes, on prend son petit panier et on en profite pour se faire une belle petite balade dans les bois ou tout simplement le long des chemins. Les châtaignes sauvages sont souvent de couleur noire et sont assez petites mais très parfumées.

J’ai la chance de pouvoir les ramasser dans mon jardin car un beau châtaignier greffé produit de magnifiques fruits bien ronds et bien gros.

Vous me direz, quelle chance d’avoir un tel arbre chez soi! Oui, c’est vrai ! mais seulement en cette période, car demandez à mes loustics et leurs cousins s’il est agréable l’été de marcher dans l’herbe pieds nus ??? Gare aux épines.

Je dois vous avouer que je ne connaissais pas cette recette avant de rencontrer Mister « F ». Ses 2 mamies nous regalaient de ce délicieux dessert. Mamie « M » et mamie « M » m’ont transmis cette recette simple mais assez longue à cause de la préparation des châtaignes.

Mesdames au régime, passez à la recette suivante, car là on est pas mal au niveau calories. Mais voilà, on a le droit de se faire plaisir de temps en temps, on évite ainsi la frustration !!!

J’ai tout de même modifié un peu les proportions, car à l’origine il était indiqué une plaquette de beurre ! Je vous vois prendre peur, mais non… restez et suivez la recette.

 

châtaignes gâteau- mijote et papote
gâteau de châtaigne-- mijote et papote

 

À vos casseroles, couteaux, spatules !! 

 

Préparation: 50 min ( préparation des châtaignes et cuisson) + 20 min

Cuisson: 20 min pour cuire les châtaignes et 15 min pour réaliser la recette 

  • 800 g de châtaignes 
  • 250 g de chocolat noir pâtissier 
  • 110 g de beurre
  • 100 g de sucre glace 
  • 2 verres de lait 

 

 

Préparation des châtaignes.

Là, je vous avoue, c’est le plus pénible… Mais bon, le résultat en vaut la peine. Commencer par retirer la première peau à l’aide d’un couteau. Puis cuire dans une casserole d’eau (les châtaignes doivent être recouvertes) une bonne vingtaine de minutes en mettant un couvercle. Piquer régulièrement pour vérifier la cuisson, elles ne doivent pas être dures mais attention à ce qu’elles ne tombent pas en purée non plus… Ce serait trop difficile pour retirer la seconde couche.

Quand les fruits sont cuits, retirer la seconde peau.

Une astuce: enlever cette dernière lorsque les châtaignes sont encore chaudes et laisser le couvercle pendant tout le long de l’opération

Et voilà, la 1ère étape est gagnée !!!

Cette 1ère étape peut être réalisée la veille.

Maintenant que nos châtaignes sont  prêtent, nous allons pouvoir les employer.

Disposer les châtaignes cuites dans une casserole et ajouter les deux verres de lait. Faire chauffer 10 min environ. (attention à ne pas mettre le feu trop fort, cela risquerait d’adhérer au fond de votre casserole)

Faire fondre le chocolat et le beurre.

Dans la cuve d’un robot ajouter les châtaignes, le chocolat et le beurre,(vous pouvez augmenter la dose il n’en sera que plus fondant) le sucre glace et mixer quelques minutes jusqu’à obtenir un appareil bien lisse.

Si vous n’avez pas de robot, mixer avec le mixeur plongeur, et sinon utiliser comme à l’ancienne le bon vieux presse purée !

(Si votre appareil vous semble sec, n’hésitez pas à ajouter 1 ou 2 cuillères à soupe de lait, cela le détendra). 

Chemiser un plat à cake  (ou autre) de papier cuisson ( vous verrez ce sera mieux pour le démoulage 😉) et laisser reposer au frigo une nuit.

Vous pouvez le servir avec une belle crème anglaise, un peu de chantilly hum !!! Ou tout simplement sans rien , comme nous à la maison.

Alors  ça vous plaît ?

 

gâteau de châtaigne--mijote et papote

Tarte aux nashis (pomme-poire)

Tarte aux nashis (pomme-poire)

nashis-mijote et papote

Quelques explications sur ce fruit:
Connaissez-vous le nashi ? Non ? Vraiment ?
Ce fruit juteux est un doux mélange entre la pomme et la poire. Mais n’allez pas tirer trop rapidement de conclusions, ce n’est absolument pas un fruit issu d’une manipulation génétique. J’ai souvent entendu dire: « c’est un croisement entre la pomme et la poire « . Et bien non.
Cet arbre nous provient d’Asie et a été introduit en Europe vers les années 80. Il est cultivé principalement au Japon. Le nashi est un arbre de petite taille, variété rustique, il résiste parfaitement à des températures pouvant descendre jusqu’à -15 °C. Alors si votre climat le permet, courez-vite chez votre pépiniériste, vous verrez, vous attendrez fin août avec impatience.

nashi-mijote et papote
nashis-mijote et papote
nashi-mijote et papote

Je vous propose aujourd’hui une recette  très simple. Bien que ce fruit soit  excellent cru, il se cuisine parfaitement: en compote, mélangé avec de la pomme, ou bien en tarte, il est parfait!

Allez, pour les ingrédients c’est juste au-dessous!

 

Préparation: 20 min (+50 min de temps de pause)

Cuisson: 30 min

  • 100 g de sucre glace
  • 200 g de beurre ramolli coupé en morceaux
  • 370 g de farine
  • 1 oeuf
  • 1/2 sachet de sucre vanillé
  • 1 pincée de sel

Pour la préparation:

  • 4 nashis (ou 4 poires à défaut)
  • 200g de crème liquide
  • 3oeufs
  • 90g de sucre en poudre
  • 1 sachet de sucre vanillé

 

 

Commencer par la pâte en mettant tous les ingrédients dans la cuve du robot et mélanger  jusqu’à l’obtention d’une boule. Filmer au contact et réfrigérer environ 1 h. Pour ceux qui n’auraient pas de robot, pas de panique, sur un plan de travail mélanger tous les ingrédients secs, faire un puit et ajouter l’oeuf et le beurre. Mélanger à la main jusqu’à obtenir une belle boule de pâte.

Une fois ce temps écoulé, abaisser votre pâte entre deux feuilles de papier cuisson, s’est bien plus facile et la déposer dans un moule à tarte. N’oubliez pas de la piquer à la fourchette!

Eplucher et découper les nashis en lamelles afin de les disposer sur votre pâte.

Mélanger la crème, les sucres et les oeufs. Versez cette préparation sur les nashis et enfourner pour 30 min à 185°C environ. Il faut que la tarte ait une belle couleur dorée. Laisser bien refroidir.

Hum! Bon appétit!

tarte nashis -mijote et papote

Confiture de pêches d’automne

Confiture de pêches d’automne

pêche d'automne- mijote et papote

Connaissez vous ces pêches? Elles arrivent à maturité qu’à partir du mois d’octobre. Le problème est qu’elles ne se conservent vraiment pas très bien. Souvent elles tombent au sol et il ne faut pas traîner à les ramasser sinon nos amies les petites bêtes ne vont pas se gêner!! Guêpes, frelons, fourmis n’en auront pas pour longtemps pour les dévorer.

J’adore ce fruit. La chair est très ferme, le fruit est charnu et sa couleur jaune orangée. On la nomme souvent la pêche abricot: je trouve que c’est tout à fait cela. Elle est délicieuse crue, en salade de fruits ou en compote mélangée avec des pommes!! un vrai régal!

Aujourd’hui je vous suggère cette version en confiture! C’est ma préférée avec la confiture d’abricot romarin! (mais la recette de celle-ci ce sera pour une autre fois)

 

Version 1

Préparation: 25 min

Cuisson 30 min

  • 2 kg de pêches
  • 1,800 kg de sucre

Version 2

Préparation: 25 min

Cuisson 16 min

  • 2 kg de pêches
  • 1,500 kg de sucre
  • 20 cl d’eau
  • pectine de pomme en magasin BIO ou Vitrpis (commerce) ou pépins de pommes et trognons enfermés dans une gaze

à ‘–Version 1: c’est la version classique de la confiture qui consiste à faire confire des fruits dans le sucre. Peler les fruits et les verser dans une bassine à confiture ou un autre récipient (ça marche aussi…). Rajouter le sucre, mélanger et attendre une vingtaine de minutes ( ou toute une nuit pour les puristes!). Faire cuire 30 minutes tout en veillant à ce que la préparation n’accroche pas au fond de la casserole.

Une fois ce temps écoulé, l’eau s’est évaporée et vous pouvez commencer à vérifier si votre confiture est prise. Verser une cuillerée sur une petite assiette, laisser refroidir quelques minutes: si elle est trop liquide, elle n’est pas encore assez cuite, mais si elle commence à se figer c’est prêt. Verser la confiture dans les pots, visser les couvercles et retourner-les aussitôt. Ils se conserveront mieux!

Version 2: C’est la version que j’aime beaucoup car elle garde davantage la saveur du fruit, et la couleur. Mettre dans la bassine les fruits avec 20cl d’eau. Apposer le couvercle et cuire à feu moyen 6 à 7 min. Retirer le couvercle et poursuivre la cuisson 3 à 4 min afin que l’eau des fruits s’évapore. Ajouter la pectine (sous la forme que vous souhaitez ) avec 5 cuillères à soupe de sucre et cuire tout en remuant 3 min.

Ajouter le reste du sucre et poursuivre encore 3 min. Vérifier la consistance de votre confiture et mettre en pot.

L’ajout de pectine, sous n’importe quelle forme, permet de diminuer le sucre : c’est  intéressant pour les personnes diabétiques.

Plus on diminuera le sucre, moins la confiture se conservera dans le temps.

Laissez-la refroidir et pensez aux bonnes tartines du matin! Dans un yaourt nature c’est excellent aussi!!!

 

 

Confiture de pêches d'automne - panier - Mijote et Papote
Confiture pêche d'automne -mijote et papote
peche d'automne - mijote et papote
peche-mijot et papote
Confiture de pêches d'automne - Mijote et Papote

Menu du site